Maladie d’amour- K. B

Maladie d’amour

Trois jours
Que mon corps
Et mon coeur
Souffre,
Est ce la fin ?
La fin de la vérité
Que mon esprit
Percevra toujours,
Paisible et cruelle
Torture qui ne
Laisse qu’un goût
Amer.

Banni, pour toujours,
Sans outre ni chaussure
A mon pied,
Sous le regard pesant
Du ciel,
Ces longues
Nuits d’errance
Que ne nourrissent
Ni le jour, ni la nuit,
Ce royaume qui se refuse
A moi à part dans la drogue…
Je me perds, je me vide,
Mon coeur est percé…

K. B

Tous droits réservés. 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s