Le monde, une vaste prise de tête- Karim Ben Abdallah

Le monde, une vaste prise de tête.

Le monde, une vaste prise
De tête pleine d’épines.

D’un côté miroite l’absolu,
De l’autre les méandres
Relatifs et moi,

Je ne sais plus où
Donner de la tête.

Ma tête, ma pauvre
Tête,

Elle voudrait s’écrouler
Sur le sein d’une femme…

Elle voudrait… respirer son
Parfum…

Mais je suis de trop
Pour l’éternité,

Les pauvres nénés
Attendront

Pendant que mémé
Chante à tuer ma tête…

Et moi, je chante
Sans rien espérer…

Dans la canicule
Des nuits d’été…

K. B

Tous droits réservés. 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s