Bonne et mauvaise fortune – K.B

Bonne et mauvaise fortune

 

 

Il est des parfums rares,
Des femmes disponibles
Quand bon me semble ;

O fille de joie,
Si court fut
Notre ébat,
Mais ton souvenir
Éveille en moi
D’ardentes chaleurs ;

Musique !
L’archet
Gratte
La corde
Qui me sus-pend
Aux rideaux du ciel,
A la flanelle de l’écume,
A la chantilly en collerette
De mon dessert dans
De fastueux palais ;

Soleil !
Tu pénètres
Tous les lieux
Ainsi que les océans
Mais que ce trou
Est profond
Dans la grisaille !

Bijoux !
Je me pare
De mille mots
Parce que l’or
Est une parole
Qui guérit.

Mon Dieu,
Que tout
Cet amour
Qui me met
À l’ombre
De moi même
S’évacue de lui-même !

Tant de tabous
Que je meurs
Comme un jaloux
Épris de ce que
Les autres ont
Et que je n’ai pas.

Mais à moins y voir,
Je possède tout
Puisque je possède
Le temps avec mon
Harnais de sentiments !

Misère ! Mauvaise fortune !
Les cieux répondent par intermittence
Toutes les pleines lunes;

Le pont avec l’éternité
S’effrite.

 

 
K.B

 

 

Tous droits réservés. 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s