Contemplating jazz- K. B

Contemplating jazz

 

 
The sax
Burns
Its nostrils
Like
And an
Andalusian
Horse
That
Makes
Rear :

Dust
Becomes
Light
And undulates
In the hot
Air
Like spectral
Sheets.

Not
A noise
In the jungle,

Not a sound
Under
The rags.

The canopy
Kisses
The livid
Sky
To console
It.

This time,
I take
My notebook
To capture
The ephemeral
Stars
That dance
On the tip
Of my fingers.

I see Andromeda,

She whispers
To me kind
Words
Untill
I liquify,

Those waves
That send in
The space
Bazar
Half-price
Sandals
With manicured
Feet.

 

 

K.B

 
All rights reserved. 2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s