Les astres d’or – K. B

                        Les astres d’or

 
Les astres d’or tombent du ciel
Dans les vergers vagabonds,
Tordus,
Frappés par la foudre
Et l’amnésie

Les astres d’or tombent du ciel
Sur les petites têtes blondes
Qui sortent de l’école,
Puis luisent dans les yeux fauves
De leur mère, Lumière !

Des astres d’or qui tombent du ciel
Sur les indigents aux milles couleurs
Dans leurs atours flamboyants
Devant le pasteur qui parle
Et qui chante « En ce jour heureux »

En ce jour heureux
Qui vu chuter
Les astres d’or
Dans les prairies abandonnées
Près des vaches placides
Qui levèrent la tête,
Puis se rendormirent !

Jour heureux
Qui se défait tristement
Quand la robe rapiécée s’ouvre
Pour laisser apparaître
Des seins tombants
A force de ne pas être malaxés
Par une main experte !

Le temps ! Le temps !
Assassin ou prodigue
Ils tombent du Paradis,
Les astres d’or
Dans les prairies abandonnées
Dont le rivage lèche mes pieds
Près de la cave à chameaux
Où tournent les meules !

Les astres d’or tombent du ciel
Amoureux et embrassent
La terre qui fleuri
… Comme un parterre de clap
A la Monnaie
Alors que l’orgue tonne
Et les chants s’élèvent !

Les astres d’or tombent et pleurent
Comme une pluie d’acide parfois
Sur les visages bienheureux
Anoblis par la tâche brillante
Qui corrompt le temps,
Le temps des animaux
Dans les bureaux.

« Ô apothicaire,
Que ta drogue est rapide ! ».

 

K.B.

Tous droits réservés.2018.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s